Une œuvre de la Famille Vincentienne voit le jour dans notre Maison-Mère ce 12 novembre 2020 ! Durant trois années, la Société Saint Vincent de Paul, la Fédération Française des Équipes Saint Vincent et les Lazariste ont mis en route ce projet pour accueillir des femmes sans abri, de plus en plus nombreuses, qui déambulent dans les rues de Paris.

Communauté Maison-Mère

UN ACCUEIL POUR FEMMES DE LA RUE A LA MAISON-MERE DES LAZARISTES. « ACCUEIL LOUISE & ROSALIE »

Une œuvre de la Famille Vincentienne voit le jour dans notre Maison-Mère ce 12 novembre 2020 ! Durant trois années, la Société Saint Vincent de Paul, la Fédération Française des Équipes Saint Vincent et les Lazaristes ont mis en route ce projet pour accueillir des femmes sans abri, de plus en plus nombreuses, qui déambulent dans les rues de Paris.

L’idée est le fruit d’un échange entre Bertrand Ousset (président de la SSVP) et Bertrand Ponsard (aumônier des Équipes SV) il y a plus de trois ans. Petit à petit les trois partenaires se sont mobilisés pour que cet accueil puisse être proposé aux femmes sans abri. La COVID-19 s’est invitée et a retardé l’ouverture du site initialement prévue pour le mois de mai, les travaux ont pris du retard à cause du premier confinement. Une fois les travaux finis, le deuxième confinement est décrété et l’ouverture du site compromise ! Cependant, les nombreuses volontaires (une soixantaine) étant prêtes et mobilisées, n’ont pas voulu prendre le risque de démobiliser les troupes et ont décidé d’ouvrir malgré le confinement.

Parmi les nombreuses bénévoles il y a des retraitées mais aussi des jeunes universitaires disposées à donner de leur temps et de leur être pour offrir une oasis de réconfort, de repos et de sécurité à tant des femmes obligées à errer dans la nuit craignant à tout instant d’être violées et agressées.

La formation a été assurée par des professionnels, parce que le service ne s’improvise pas.  Les volontaires sont prêtes à accueillir avec humilité tout en respectant la dignité et les souffrances des femmes qui seront accueillies.  Il s’agit, selon elles, « à être plus qu’à faire ». Ce sont des femmes qui prendront soin d’autres femmes avec un esprit vincentien qui apprend à tourner la médaille et à voir dans les visages défigurés par la violence et la souffrance, la présence du Christ Incarné.

« Louise et Rosalie » comme Louise de Marillac et Rosalie Rendu : deux figures féminines qui ont su mobiliser des femmes et des hommes au service du prochain.

La Province de France et la communauté de la Maison-Mère en particulier sont dans la joie. Saint Vincent doit l’être aussi ! Tous les confrères auront la possibilité de visiter le site rénové et transformé tout comme nous l’avons fait hier. Nous avons découvert des lieux chaleureux et une équipe pleine de dynamisme et d’espérance. Longue vie à l’accueil « Louise et Rosalie ».

Communauté de la Maison-Mère

 

Pour en savoir plus, visitez le site « Louis et Rosalie » :  https://louiseetrosalie.com/

Partager sur email
Partager sur print