Le théologien Ladislao Boros dit dans un de ses écrits que l’un des principes cardinaux de la vie chrétienne est que «Dieu recommence toujours». Avec lui, rien n’est définitivement perdu. En Lui, tout est commencement et renouveau.

Jose Antonio PAGOLA

Sainte Marie, Mère de Dieu – B (Luc 2,16-21)

Le théologien Ladislao Boros dit dans un de ses écrits que l’un des principes cardinaux de la vie chrétienne est que «Dieu recommence toujours». Avec lui, rien n’est définitivement perdu. En Lui, tout est commencement et renouveau.

Pour dire les choses simplement, Dieu ne se laisse pas décourager par notre médiocrité. La force rénovatrice de son pardon et de sa grâce est plus puissante que nos erreurs et notre péché. Avec Lui, tout peut recommencer.

C’est pourquoi il est bon de commencer l’année avec une volonté de renouvellement. Chaque année qui nous est offerte est un temps ouvert à de nouvelles possibilités, un temps de grâce et de salut dans lequel nous sommes invités à vivre d’une manière nouvelle. C’est pourquoi il est important d’écouter les questions qui peuvent jaillir de notre intérieur.

Qu’est-ce que j’attends de la nouvelle année? Sera-t-elle une année consacrée à «faire des choses», à résoudre les problèmes, à cumuler des tensions et de la mauvaise humeur, ou bien une année où j’apprendrai à vivre d’une façon plus humaine?

Qu’est-ce que je veux vraiment cette année? À quoi vais-je consacrer mon temps le plus précieux et le plus important ? S’agira-t-il, une fois encore, d’une année vide, superficielle et routinière, ou d’une année où j’aimerai vivre dans la joie et la gratitude?

Quel temps vais-je réserver au repos, au silence, à la musique, à la prière, à la rencontre avec Dieu? Vais-je nourrir ma vie intérieure ou vais-je vivre de manière agitée, dans un activisme permanent, en courant d’une occupation à l’autre, sans savoir exactement ce que je veux ou ce pour quoi je vis?

Quel temps vais-je consacrer à partager dans la joie l’intimité de mon conjoint et la vie joyeuse de mes enfants? Vais-je vivre hors de chez moi en organisant ma vie à ma façon, ou saurai-je aimer les miens avec davantage de dévouement et de tendresse?

Qui vais-je rencontrer cette année? Quelles personnes vais-je approcher? Leur apporterai-je la joie, la vie, l’espoir, ou répandrai-je le découragement, la tristesse et la mort? Où que j’aille, la vie sera-t-elle plus joyeuse et plus supportable ou plus dure et plus douloureuse?

Vais-je vivre cette année en me préoccupant uniquement de mon petit bien-être ou vais-je aussi m’intéresser à rendre les autres heureux? Vais-je m’enfermer dans mon vieil égoïsme ou vais-je vivre de manière créative, en essayant de rendre le monde qui m’entoure plus humain et plus vivable?

Vais-je continuer à tourner le dos à Dieu, ou oserai-je croire qu’il est mon meilleur ami? Vais-je rester muet devant lui, sans ouvrir mes lèvres ou mon cœur, ou va-t-elle enfin jaillir de mon coeur une prière humble et sincère?

José Antonio Pagola
Traducteur: Carlos Orduna

Partager sur email
Partager sur print