Sixième et dernière journée de l'Assemblée Provinciale 2021

Père Frédéric PELLEFIGUE, nouveau supérieur provincial nommé de la province de France

Ce matin de samedi 30 octobre, à 7h15 nous sommes au Thabor comme chaque matin. Le petit déjeuner trainera mais à 8h45 tous sont dans la salle d’assemblée, l’animateur Frédéric PELLEFIGUE après nous avoir invité à réciter la prière pour l’assemblée générale, fait lire par notre secrétaire Jérôme DELSINNE les actes de la veille que nous approuvons après quelques petites rectifications. Il nous rappelle que la commission préparatoire de l’Assemblée Provinciale attend les feuilles d’évaluation.

Nous commençons par revoter les engagements de conversion à une grande majorité. Nous passons ensuite au vote de la révision des normes provinciales à la quasi-unanimité.

Le Père Roberto GOMEZ nous rappelle ensuite nos autres décisions :  

  • Les noms des délégués Maxime MARGOUX, Frédéric PELLEFIGUE et de leurs substituts : Maximilien ANDREI et Yack YOUSSEF.
  • Les noms proposés pour le poste de supérieur général que nous allons transmettre à la curie générale.
  • Les 2 postulats pour l’Assemblée Générale.

Il nous dit que 8 points de l’Instrumentum Laboris n’ont pas été abordés à cause du manque de temps, mais qu’il est possible de les aborder si nous décidons de prolonger l’assemblée ou de les reprendre à d’autres occasions. Nous avons cependant bien partagé sur les 400 ans de la fondation pour 2025.

Il invite le visiteur à nous communiquer quelques paroles au sujet du rapport de la CIASE, une commission indépendante demandée par la CEF et la CORREF concernant les abus sexuels dans l’Église. Le visiteur nous invite à lire les paroles des victimes et le rapport ainsi que les recommandations. Il dit que nous pouvons aussi le lire en communauté et partager entre nous de ce que nous ressentons et entendons. Les 45 recommandations ne sont peut-être pas toutes pour nous, mais l’assemblée des évêques et la CORREF vont se les approprier prochainement dans leurs assemblées respectives. Demeurons attentifs à ce qui sera dit et proposé.

Suit un échange dans lequel nous partageons nos sentiments entre douleur et colère. Nous sommes touchés car membres de cette famille. L’un de nous ayant participé à une soirée à l’ICP sur le sujet, nous évoque un psychanalyste qui a parlé du déni et d’une réflexion sur la violence. Il         a terminé en rappelant que nous sommes invités à transformer la souffrance en espérance.

Le visiteur remercie tous et chacun, remerciant particulièrement Jack de l’éclairage qu’il nous a apporté sur la complexe situation de certaines missions. Il remercie que nous soyons parvenus à extraire des points d’insistance pour nous renouveler et a été heureux de notre façon d’envisager l’avenir de la Maison-Mère et nous invite à continuer à travailler, en province, le travail de la CIASE ; il mentionne la peine que nous n’ayons pas eu le temps de travailler certains points qui avaient été envisagés. Repartons avec un ‘plus’ de fraternité, de connaissance, invitant à partager ce ‘plus’ avec les confrères et les personnes de qui nous sommes proches. Nous allons accueillir une nouvelle équipe d’animation et après nous avoir remercié pour notre collaboration, il nous invite à être solidaire de la nouvelle équipe.

Après que nous ayons signé les feuilles de présence, le visiteur déclare close l’assemblée. Tandis que les confrères de la Maison-Mère arrivent, nous nous dirigeons vers la Chapelle. Sont présents aussi les confrères de Vitry, ceux de Villepinte, et de saint André de l’Eure.

Alors que nous commençons la célébration, le visiteur nous rappelle que nous fêtons les jubilés de plusieurs confrères, jubilés de vocations et d’ordination. Il dit que nous rendrons grâce pour les services des pères LAUTISSIER aux archives, SAINT SEVIN et LAMBLIN à l’économat. Il termine en nous lisant la lettre du supérieur général qui communique la nomination du P. Frédéric PELLEFIGUE comme provincial de la province de France, lors de la session du conseil général du 27 octobre.

Nous commençons donc la célébration de l’eucharistie rendant grâce pour toutes ces belles nouvelles et ces confrères.

Avant de nous séparer par un dernier chant de louange il demande à l’économe provincial, Fr. Célestin de remettre un cadeau aux pères Saint-Sevin, Lamblin et Lautissier, après les avoir remerciés pour leur service de la Province.

Tous se retrouvent autour de l’apéritif et du repas. Il est 14h, lorsque chacun prend le chemin pour regagner ses confrères dans sa communauté.

Bernard MASSARINI

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur email
Partager sur print