Session pastorale des confrères lazaristes de la Province de France

Si chaque confrère tente d’incarner de son mieux le charisme vincentien dans son apostolat un des défis est de le vivre plus communautairement. La question sous-jacente est de prendre conscience de l’impact de l’esprit de notre société particulièrement marqué par l’individualisme.

Vincent GOGUEY

Session pastorale des confrères lazaristes de la Province de France

Vincent GOGUEY
Vincent GOGUEY

Du 4 au 7 avril c’est tenue une rencontre provinciale avec plus d’une quarantaine de lazaristes de France. C’est une session pastorale. Si chaque confrère tente d’incarner de son mieux le charisme vincentien dans son apostolat un des défis est de le vivre plus communautairement. La question sous-jacente est de prendre conscience de l’impact de l’esprit de notre société particulièrement marqué par l’individualisme. Remettre à l’honneur la joie de vivre la mission ensemble, se réjouir de savoir compter sur les autres.

Chaque journée de la session débute par une demi-heure de méditation en commun, longue tradition de la chétive compagnie, suivie de suite par les laudes (louanges et intercession) elle se termine par les vêpres et messe avant d’aller nous restaurer. La session est menée par une équipe de coachs, impliquée dans l’accompagnement des entreprises et des groupes d’Eglise. C’est avec eux, qu’une bonne vingtaine de confrères ont déjà fait un bilan de compétences. Exercice exigeant pour permettre à chacun de faire le point sur sa vie, ses acquis, ses fragilités et de mieux repérer la manière dont il va pouvoir continuer la mission.

Traditionnellement, nos rencontres provinciales sont surtout du style « conférences et échanges ». Ici nous n’avons eu aucune conférence théorique mais d’entrée de jeu des mises en situations où s’alternaient, questionnement personnel dans un temps de silence, d’introspection, partage en trio ou à cinq puis retour en grand groupe. Une des idées principales étant de savoir regarder ce qui nous habite en tant que missionnaires et ce que nous sommes encore capables de donner pour la mission. Pour avoir une vue provinciale nous nous sommes appuyés sur notre Projet Provincial. Belle surprise de voir que l’ensemble des sous-groupes a souscrit pleinement à la composition de ce projet. L’élaboration de ce projet en 2019 a de solides racines qui ont encore des fruits à donner.

L’un de nos points faibles étant la concrétisation de ce qui a été décidé en Assemblée, nos accompagnateurs nous ont donné quelques techniques pour contrer cette fragilité. Je vous fais l’écho d’une d’entre elle le SMART pour se fixer un objectif : Simple (clair, précis, compréhensible ; Mesurable ; Atteignable ; Réaliste ; Temporellement défini.

En final, nous avons travaillé principalement trois chantiers : la mission itinérante, le service des pauvres et la vie communautaire. Ce choix n’étonnera personne c’est notre ADN. Par manque de temps nous en avons laissé quelques-uns de côté mais qui pourront être retravaillés dans la même dynamique.

Cette session aura donc des suites à vivre en communauté pour continuer à œuvrer selon l’esprit de st Vincent. L’un des points très forts qui est ressorti de notre bilan est la qualité de l’esprit fraternel entre nous où nous avons pu discuter franchement mais avec beaucoup de respect et de sympathie entre nous.

Pour concrétiser notre fraternité et ne pas rester que dans le rendement, nous avons pris le dernier jour pour un temps convivial et culturel. Nous avons commencé par visiter les archives des Filles de la Charité au 140 rue du Bac. Nous avons eu une présentation passionnante grâce à sœur Maddalena. Suivi dans la foulée par la visite d’une expo sur l’évangile au pays du sourire au MEP (Missions Etrangères de Paris). L’après-midi pour les plus vaillant, était à la détente par un jeu de société aménagé pour vivre joyeusement la découverte de texte de notre fondateur. Là nous avons pu alterner joyeuses rigolades, interpellation personnelle et partages spirituels. Une autre manière de revisiter les textes de notre fondateur.

Vincent Goguey, cm

Pour regarder d’autres photos cliquez ici

 

[printfriendly]