Les pères lazaristes ont été partenaires de la fondation de l'Œuvre d'Orient en 1856 ; une œuvre qui avait pour objectif le soutien des écoles françaises au Proche-Orient, et qui continue encore aujourd'hui à œuvrer dans plusieurs pays de cette région.

Bernard MASSARINI

A Sainte-Anne, Zahlé-France donne un concert pour les écoles du Liban

Bernard MASSARINI
Bernard MASSARINI

Ce 1er mai 2022, prolongeant la grande tradition vincentienne d’éducation au Proche-Orient, l’église Sainte Anne était heureuse d’accueillir le concert de l’association Zhalé-France. En effet, les pères lazaristes ont été partenaires de la fondation de l’Œuvre d’Orient en 1856 ; une œuvre qui avait pour objectif le soutien des écoles françaises au Proche-Orient, et qui continue encore aujourd’hui à œuvrer dans plusieurs pays de cette région.

Près de 200 personnes sont venues exprimer leur solidarité avec les écoles du Liban.

Après le mot d’une jeune picarde d’origine libanaise présidente de l’association, la parole a été donnée au directeur culture de la ville d’Amiens. Il a rappelé le lien historique entre la France et le Liban. Il a également évoqué la tragique explosion du port qui a laissé une bonne partie du pays dans la grande pauvreté, entraînant le départ de nombreuses familles. Il terminera en remerciant de la participation des amiénois venus nombreux pour soutenir les écoles de ce peuple d’un petit pays durement éprouvé.

Ce sont des jeunes qui ouvrent le concert : une lisant un poème de Gibran sur les enfants, accompagnée au piano, puis nous écoutons une lettre de Camus lue par une autre, accompagnée par une élève du collège Ste Famille.

Enfin les 2 artistes arméniens et Libanais : Alexandre Chenorkian et Charbel Charbel commencent le concert violon et piano.

L’église Sainte Anne est heureuse de traduire, au nom de tous les picards, la solidarité de l’église d’Amiens envers nos sœurs et frères du Liban.

La communauté des pères lazaristes de l’église Sainte Anne

[printfriendly]