Relecture de ces temps de confinement

Comme tout le monde j'ai vécu les deux temps de confinement en étant prudent en tant que personne fragile, et également vigilant pour les autres personnes vulnérables.

P. Jean-Eudes-Blaise Lalarivony CM

Relecture de ces temps de confinement

Comme tout le monde j’ai vécu les deux temps de confinement en étant prudent en tant que personne fragile, et également vigilant pour les autres personnes vulnérables.

Le premier confinement : 17 mars au 6 juin 2020

Après un changement de communauté, de lieu et de mission, j’ai eu du mal à vivre le premier confinement. Car au lieu de découvrir le lieu et débuter ma mission en toute sérénité, j’ai dû limiter les éventuels déplacements, et resté à la maison.

De plus, en cette même période j’ai eu des problèmes plus importants de santé. Aussi, j’ai dû me rendre en urgence à Clermont-Ferrand pour une consultation, car mes dossiers médicaux n’avaient pas été encore transmis au CHU Pellegrin à Bordeaux.

Toutefois, ce temps de confinement a contribué à ce que je fasse plus ample connaissance de mes confrères, avec qui désormais je vis en communauté. En plus de la messe, des offices communautaires et de la prière personnelle ; nous avons organisé des lectures communautaires ; trois fois par semaine : les mardi et jeudi, lecture vincentienne, et le samedi des articles sur la vie de l’Église. Le mercredi à 12h15 nous lisions les constitutions et les statuts de la Congrégation de la Mission.

Même si je ne peux pas aller célébrer et visiter les personnes âgées ou malades, j’essaie de temps en temps de leur téléphoner, afin de prendre de leurs nouvelles, les écouter et les encourager dans leurs difficultés morales et physiques.

Deuxième confinement : 1er novembre 2020….

Plus habitué à ma nouvelle vie communautaire au Berceau, ce deuxième confinement m’a moins coûté.

Certainement aussi par le fait que ce confinement était moins restrictif que le premier.  Si ce n’est le couvre-feu, la journée nous pouvions accéder à une certaine liberté.

Nous avons repris le programme des lectures communautaires tous les mardis, jeudis et samedis, ainsi que les messes ouvertes au public, malgré les gestes barrières et le nombre limité…